Les catégories de navigation

Une catégorie de navigation définit la distance jusqu’à laquelle un navire peut s’éloigner d’un abri.

Attention, un abri n’est pas forcement une côte, en effet la réglementation
maritime définit l’abri de la façon suivante : ports ou plans d’eau où le navire
peut facilement trouver refuge et où les personnes embarquées peuvent être mises en sécurité.

Il existe 6 catégories de navigation :

  • 1 ère catégorie :  » partout »
  • 2 ème catégorie : 200 milles d’un abri
  • 3 ème catégorie : 60 milles d’un abri
  • 4 ème catégorie : 20 milles d’un abri
  • 5 ème catégorie : 5 milles d’un abri
  • 6 ème catégorie : 2 milles d’un abri

Les catégories de conception aux normes CE

Depuis quelques années, les nouveaux bateaux se voient attribuer 4 nouvelles catégories. Ces nouvelles catégories correspondent à la capacité du navire à supporter une certaine force de vent et une hauteur maximale de vague.

Les nouveaux navires sont donc limités en distance (catégories de navigation)
et par l’état de la mer et du vent (catégories de conception).
Lorsque une personne achète un bateau neuf, elle pourra armer son navire
dans la catégorie de navigation qui correspond au tableau ci-dessous.

Exemple
En achetant un bateau aux normes CE de la catégorie C, vous avez le choix,
au moment de l’immatriculation, de l’armer en 4 ème, 5 ème ou 6 ème catégorie.

Imaginons que vous votre choix se porte sur la 5 ème catégorie, dans ce cas, vous aurez un bateau de catégorie C armé en 5 ème catégorie, ce qui implique que votre navire sera limité à des vents de 6 Beaufort, des vagues de 2 mètres et une distance de 5 milles.

Note
il est préférable de choisir une catégorie qui correspond à votre navigation
car le fait de monter le navire en catégorie est synonyme de matériel de sécurité supplémentaire. Ainsi, si le propriétaire de l’exemple ci-dessus avait fait le choix de mettre son navire en 4ème catégorie, il aurait dû acheter le matériel de sécurité correspondant à cette catégorie.

Le permis hauturier

Le permis hauturier autorise la conduite de tout navire de plaisance sans limitation ni de distance ni
de jauge, de jour comme de nuit.Document officiel du permis bateau

Il se déroule en 2 phases :

  • Préparation et passage du permis mer côtier
  • Préparation et passage de l’extension

Le matériel nécessaire à la préparation du permis hauturier comprend :

  • Une machine à calculer non programmable
  • Une règle de navigation (Cras, rapporteur breton…)
  • La carte de navigation 9999 du SHOM
  • Un compas à pointe sèche
  • Un crayon à papier et une gomme

Examen
Examen du côtier + examen de l’extension

Pas besoin d’ouvrages supplémentaires :
Un support de cours en couleur vous est remis gratuitement au début du cours :
Côtier : 12 pages
Extension : environ 100 pages de cours et d’exercices

L’extension

L’extension s’adresse aux personnes titulaires d’un permis côtier ou du permis A.
Elle permet d’obtenir le permis hauturier qui autorise la conduite
de tout navire de plaisance sans limitation ni de distance ni de jauge,
de jour comme de nuit.

Programme :
Lecture de carte, faire valoir sa route, estimer, faire le point, identification de phare, prévision météo, etc.

Formation :
6 cours de 2 heures ou 3 cours de 4 heures ou stage week-end (horaires à définir suivant la disponibilité de chacun).

Examen :
1/2 journée.

Le matériel nécessaire à la préparation du permis hauturier comprend :

  • Une machine à calculer non programmable
  • Une règle de navigation (Cras, rapporteur breton…)
  • La carte de navigation 9999 du SHOM
  • Un compas à pointe sèche
  • Un crayon à papier et une gomme

Pas besoin d’ouvrages supplémentaires :
Un support de cours en couleur vous est remis gratuitement au début du cours (environ 100 pages de cours et d’exercices).

Le permis côtier

Valable sur le domaine maritime, il autorise la conduite
de tout navire de plaisance à moteur à moins de 5 milles
d’un abri, de jour comme de nuit.
Ce permis permet également de piloter les véhicules nautiques
à moteur (scooter des mers, jet à bras, planche à moteur).

Théorie :
Balisage, règles de barre, feux et marques des navires, signaux sonores, signaux de détresse,
signaux régissant le trafic portuaire, signaux météo, etc.

Pratique :
Appareillage, navigation au compas, récupérer un homme à la mer, accostage, etc.

Formation :
Stage week-end ou formation en cours du soir (10 heures de cours).

Examen
1 matinée de semaine.

Pas besoin d’ouvrages supplémentaires :
Un support de cours en couleur vous est remis gratuitement au début du cours (environ 12 pages de cours et d’exercices).

La carte mer

Valable sur le domaine maritime, elle autorise la conduite de navire
de plaisance à moteur jusqu’à 50 chevaux, à moins de 5 milles d’un abri, uniquement le jour.

A l’exception des feux, les programmes de cours et d’examen sont
sensiblement les mêmes que le permis côtier.

Théorie :
Balisage, règles de barre, marques des navires, signaux sonores, signaux de détresse,
signaux régissant le trafic portuaire, signaux météo, etc.

Pratique :
Appareillage, navigation au compas, récupérer un homme à la mer, accostage, etc.

Formation :
Stage week-end ou formation en cours du soir (8 heures de cours).

Examen
1 matinée en semaine.

Pas besoin d’ouvrages supplémentaires :
Un support de cours en couleur vous est remis gratuitement au début du cours (environ 12 pages de cours et d’exercices).

Un permis de conduire en mer

LES PERMIS MER

Un permis de conduire en mer est obligatoire pour piloter un navire à moteur
lorsque la puissance réelle du ou des moteurs est supérieure à 6 CV.

Le permis mer peut être passé à l’âge de 16 ans.

Les permis mer sont au nombre de trois avec en plus une extension permettant de passer du permis côtier au permis hauturier :

LE PERMIS RIVIÈRE

Le permis rivière est obligatoire pour piloter un navire à moteur
sur les eaux intérieures (rivière, fleuves, canaux, lacs), dès lors que celui-ci :

– fait plus de 5 mètres,
– est habitable,
– peut circuler à plus de 20 km/h.

le certificat de capacité « S » semble être le plus adapté pour une navigation de plaisance
ou la pratique d’activités nautiques pour des navires inférieurs à 15 mètres et 20 tonnes.

FORMATION MAXSEA ET ELECTRONIQUE MARINE

Ces deux nouveaux stages permettent de vous familiariser avec l’électronique de bord.

Vous appendrez à vous familiariser avec les équipements électroniques les plus utilisés en navigation de plaisance : sondeur, loch-speedomètre, girouette-anémomètre, GPS, Radar.

Vous aborderez également la navigation assistée par ordinateur avec le logiciel MaxSea, la cartographie électronique et les normes NMEA (National Marine Electronics Association).