Mousquetons et manilles pour bateaux : trouver un vendeur spécialisé en ligne

Manille bateau

L’accastillage d’un navire est un ensemble de petits accessoires, mais il est évident que son rôle est d’une grande importance. En effet l’accastillage désigne les accessoires utilisés pour manœuvrer les voiles du navire en question, qui fait donc que sans accastillage, il n’y a pas de voyage. Dans le domaine de la navigation, les mousquetons et les manilles font partie de ces accessoires à rôle grandement suscité. Il est donc primordial de bien les connaître et savoir comment s’en disposer de qualité convenable en s’adaptant à l’ère actuelle, l’ère numérique.

Mousquetons ? Manilles ? Qu’est-ce donc ?

Le mousqueton se définit comme un crochet fermé, souvent perçu comme un anneau ovale plus large sur un côté que sur l’autre, doté d’un système d’ouverture simple et un ressort souvent utilisé comme un point d’attachement ou pour y glisser un cordage. Il est utile dans des domaines d’activités spécifiques qui nécessitent l’usage d’un baudrier. Il en existe plusieurs types et dans le domaine de la navigation, il y en a conçu spécialement pour hisser les voiles. On peut également en trouver sur les drisses et les harnais de sécurité. Il ne faut pas le confondre avec le maillon rapide.

Une manille, elle, est un accessoire métallique en général formé d’un anneau fermé sur un axe de nature mobile. Sa forme peut varier : en U, en lyre et en rond. Elle est utilisée pour effectuer une traction sur un objet, ou plusieurs, relié temporairement à une corde, un câble ou une chaîne pour le soulever et occasionnellement pour le déplacer. On rencontre une manille bateau, www.piecesbateaux.com, très souvent dans les ports, sur les chalutiers des bateaux ainsi que les voiles, les chaînes d’ancre et les cordages.

Comment choisir son mousqueton ?

Comme il a été dit auparavant il existe plusieurs types de mousquetons répondant au besoin de tous aux dépens de leur utilisation. Il y a les mousquetons de sécurité, les mousquetons de pompier pour les fonctions annexes, les mousquetons pour manœuvre sous charges et les mousquetons pour les voiles ainsi que pour les drisses, ceux qui méritent un intérêt dans le monde nautique. Il existe les deux modes de fabrications de mousquetons : le moulage et le forgeage. Pour plus de précautions, les mousquetons forgés sont conseillés, car dans leur cas, une déformation est constatée avant rupture.

Les mousquetons sont fabriqués avec différents matériaux allant du plastique à l’acier inoxydable, en passant par le laiton et le bronze. Il est important de savoir que la charge de rupture des mousquetons varient de près de 290 kg à 3500 kg selon leur matière et leur taille. Un mousqueton de 7 cm en inox possède par exemple une charge de rupture de 3500 kg et est utilisé sur les grands navires de pêches. Les navires de plaisance ont le plus souvent recours aux mousquetons en bronze tandis que ceux en plastique sont tout indiqués pour les bateaux légers. Ces charges de rupture sont généralement gravées sur le doigt du mousqueton pour faciliter le choix.

Comment choisir sa manille ?

Exactement comme pour les mousquetons, il existe plusieurs types de manilles classés selon la taille, la section et la forme. À ces différents types de manilles correspondent un contexte d’utilisation. Lorsque la partie principale de la manille est taraudée, on appelle sa partie mobile un manillon. Auquel cas, on l’appelle axe de manille, doté d’un système à vis-écrou ou à goupille. Un outil appelé démanilleur pour dévisser un manillon lorsque la manille bateau est sur un voilier. Les manilles sont également usuelles dans la manutention du fret dans les ports, le maillage de l’ancre. Il est juste conseillé de vérifier le diamètre, la longueur et le passage ainsi qu’assurer le choix de la forme.

La charge de travail ainsi que la résistance à la corrosion sont très importants dans le choix des manilles. Cela dépend du matériau de fabrication qu’il faut donc prudemment passer sous de vifs yeux. En nautique, le plus recommandé est l’inox316L qui offre un rendu satisfaisant entre charge de travail et résistance à la corrosion. Deux autres types d’acier inox connaissent une grande résistance mécanique, mais sont peu protégés contre la rouille. Pour gagner du poids, il y a les manilles en titane et les manilles textiles. Le titane gagne presque la moitié du poids de l’acier tout en ayant une meilleure charge de travail. La manille en fibre textile peut aisément remplacer l’inox.

Comment s’en procurer en ligne sans crainte ?

Il est évident que choisir une manille ou un mousqueton est une masse sensible à faire au risque d’avoir un accastillage défectueux. Pour effectuer l’achat de ces accessoires, il existe déjà des magasins nautiques ainsi que des fabricants agréés. Cependant, à cause des contraintes géographiques et autres soucis, il est souvent difficile de faire affaire avec eux… Cela est la raison, couplée de l’avancée de la technologie et l’usage d’internet, pour laquelle les ventes de ces accessoires sont aussi possibles en ligne pour un achat de plaisance.

Pour trouver de bons vendeurs en ligne, il est possible de rejoindre les communautés marines trouvées sur internet. En ayant des contacts, l’achat peut être plus sûr. Des entreprises en ligne agréées existent également, des catalogues sont disponibles  pour voir les vendeurs ou revendeurs connus. Il est tout de même conseillé de vérifier tous les critères de choix des manilles et mousquetons comme le matériau et la charge de rupture pour ne pas être trompé.

Le matériel de sécurité et le calcul de l’autonomie
Les catégories de navigation