Différents types de balisages

Les balises de danger isolé

Elle marque la position d’un danger d’étendue limitée.
En principe, elle est posée directement sur le danger.

Le jour :

  • corps de la balise : une ou plusieurs bandes rouges,
  • voyant : deux sphères noires.

La nuit :

  • 2 éclats blancs

On passe indifféremment à droite ou à gauche de la balise.

Les dangers nouveaux

Ce sont les dangers qui ne sont pas encore mentionnés sur les cartes
(épaves, bancs de sable..). Afin d’attirer l’attention du navigateur, on double la balise. Les marques utilisées sont soit des cardinales, soit des latérales.

Les marques spéciales

Zone de travaux sous-marins

Elles indiquent le positionnement d’une zone soumise à une réglementation
spécifique (zone de pêche, d’exercice, militaire…) ou la présence d’obstacles
immergés (câbles, canalisation, oléoduc…).

Les balises d’eaux saines

Elles indiquent une zone sans danger.
En principe, elles servent à nous donner un point de repère : axe du chenal, atterrissage…

Le jour :

  • corps de la balise : bandes rouges et blanches verticales,
  • voyant : sphère rouge.

La nuit :

  • feu blanc isophase ou lettre morse A ou occultation ou éclat long.

On passe indifféremment à droite ou à gauche de la balise.

Le matériel de sécurité et le calcul de l’autonomie
Les catégories de navigation